Dernière mise à jour : Janvier 2018
Rapports et statistiques

Actualités économiques

La BM accusée d’avoir modifié les indicateurs de Doing Business pour des motivations politiques

La BM accusée d’avoir modifié les indicateurs de Doing Business pour des motivations politiques

WASHINGTON- L’économiste en chef de la Banque Mondiale (BM), Paul Romer, a affirmé récemment que cette institution de Bretton Woods avait modifié injustement les indicateurs de son rapport annuel sur…
Renault s'offre 62% du marché algérien

Renault s'offre 62% du marché algérien

La progression de la percée du groupe Renault en Algérie a été en hausse de 11 points par rapport à l'exercice précédent, s’est félicité le groupe français aujourd’hui dans un…
Finances: le FRR a couvert 83 % du déficit du Trésor

Finances: le FRR a couvert 83 % du déficit du Trésor

Le Fonds de Régulation des Recettes (FRR) a couvert 83% du déficit du Trésor des neuf premiers mois de 2017, estimé à près de 946,2 milliards (mds) de DA, apprend-on…

Convention de l’organisation de la conférence islamique pour combattre le terrorisme international

Les Etats membres de l’organisation de la conférence islamique ;

  • Se fondant sur les enseignements de la Chariaa islamique sublime qui rejettent toutes les formes de violence et de terrorisme, en particulier celles reposant sur l’extrémisme et exhortent à la protection des droits de l’Homme, ce qui est conforme aux principes du droit international qui se fondent sur la coopération entre les peuples pour l’instauration de la paix ;
  • Fidèles aux nobles principes religieux et moraux et, plus particulièrement, aux dispositions de la Chariaa islamique et à l’héritage humaniste de la Oummah islamique ;
  • Adhérant à la Charte de l’organisation de la conférence islamique et à ses objectifs et principes visant à instaurer un climat propice pour le renforcement de la coopération et de la compréhension entre les Etats islamiques, ainsi qu’aux résolutions pertinentes de l’Organisation ;
  • Fidèles aux principes du droit international, à la Charte de l’organisation des Nations Unies, à ses résolutions pertinentes portant sur les mesures visant à combattre le terrorisme international ainsi qu’à tous les autres conventions et instruments internationaux auxquels les Etats parties à la présente convention ont adhéré et qui, entre autres, appellent au respect de la souveraineté, de la stabilité, de l’intégrité territoriale, de l’indépendance politique et de la sécurité des Etats et à la non-ingérence dans les affaires intérieures ;
  • Partant des dispositions du code de conduite des Etats membres de l’organisation de la conférence islamique pour combattre le terrorisme international ;
  • Désireux de renforcer la coopération entre ces Etats pour combattre les crimes terroristes qui menacent la sécurité et la stabilité des Etats islamiques et mettent en péril leurs intérêts vitaux ;
  • Résolus à combattre le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations et à empêcher la réalisation de ses objectifs dirigés contre les personnes et les biens ;
  • Réaffirmant le droit légitime des peuples à lutter, par tous les moyens, contre l’occupation étrangère et les systèmes colonialistes et répressifs, y compris la lutte armée pour la libération de leurs territoires et pour leur droit à l’autodétermination et à l’indépendance, conformément aux principes du droit international et aux dispositions de la Charte des Nations Unies ;
  • Convaincus que le terrorisme constitue une violation grave des droits de l’Homme, en particulier, le droit à la vie, à la liberté et à la sécurité et entrave la liberté d’action des institutions ainsi que le développement économique et social à travers la déstabilisation des Etats ;
  • Convaincus également que le terrorisme ne saurait se justifier en aucun cas et que, par conséquent, il convient de le combattre sous toutes ses formes et manifestations sans égard à ses actes, moyens et pratiques ni à son origine, ses causes et ses objectifs, y compris les actes commis par les Etats d’une manière directe ou indirecte
  • Conscients des liens qui se développent entre le terrorisme et le crime organisé, y compris le trafic illicite d’armes, de drogues et d’êtres humains et le blanchiment d’argent ;
  • Ont convenu de conclure la présente convention et appellent tous les Etats membres de l’OCI à y adhérer.